afa
AFA
Imprimer

Adoption et Santé





Un état de santé qui reflète la santé des enfants dans le monde


Chaque année plus de 4000 enfants nés à l’étranger sont adoptés en France. Ils représentent aujourd’hui quatre cinquièmes des adoptions réalisées dans notre pays. Ce caractère international est une évolution importante.

Il y a 20 ans en effet, les enfants adoptés à l’étranger étaient originaires de seulement 6 pays. Aujourd’hui ils proviennent de 70 pays environ et de tous les continents. L’âge de ces enfants à leur arrivée en France est également très varié : plus du tiers est âgé de plus de 3 ans. Ils ont pu vivre dans des conditions sanitaires parfois insuffisantes et avec des modes de prise en charge de qualités différentes.

Les études menées sur le sujet montrent qu’un nombre significatif d’enfants arrivent en France avec des problèmes de santé de gravité variable. Elles font aussi observer que la santé réelle des enfants à leur arrivée dans leur foyer adoptif ne correspond pas toujours aux rapports médicaux établis en préadoption. Tantôt les conditions sanitaires n’ont pas permis un diagnostic ou la mise en œuvre de soins, tantôt il s’agit de maladies simplement non dépistées, voire sciemment occultées. A l’inverse, des études conduites sur des enfants adoptés en Europe de l’Est ont révélé que ces rapports comportaient souvent de multiples diagnostics non familiers de troubles neurologiques graves non confirmés lors du bilan postadoption, troubles parfois mis en avant pour favoriser l’adoption hors du pays et donner en quelque sorte une chance à l’enfant.

Si vous entreprenez un processus d’adoption internationale, une connaissance la plus complète possible des données médicales personnelles et familiales de l’enfant est importante afin de fonder votre décision et, ultérieurement, de permettre aux enfants qui auraient subi des carences, de bénéficier le plus tôt possible, dès leur arrivée en France, des soins les plus adaptés et d’un suivi médical adéquat.